Gal Gun Double Peace (2015 – Playstation 4)

GAL GUN DOUBLE PEACE

2015
Studio : Inti Creates
Editeur : PQube (Alchemist au Japon)
Genre : Rail Shooter
Multijoueur : Non
Joué et testé sur : Playstation 4
Existe sur : Playstation 4, PS Vita et PC

Synopsis : Alors que l’on se rend à pieds à l’académie Sakurachi, Ekoro, un ange étudiant, veut nous lancer une flèche, mais perturbée par la présence de Kurona, un démon, elle se plante et nous envoie une flèche 32 fois plus puissante que prévue, rendant toutes les femmes folles de nous.

J’avais pu tester il y a des années de ça grâce à l’import le jeu Gal Gun, sorti uniquement au Japon sur Playstation 3 et Xbox 360. Développé par Inti Creates, Gal Gun était un rail shooter légèrement débile et coquin se déroulant dans un univers coloré. Un ange nous tirait dessus avec l’arc de Cupidon, mais suite à une erreur, toutes les femmes nous voulaient, et il fallait donc tirer sur tout ce qui était devant nous pour espérer finir les niveaux. C’était fun, bien que finalement très simple et très court. Mais comme c’était assez répétitif, la courte durée du jeu n’était finalement pas un si grand défaut. Parcourir une école, tirer sur toutes les filles, battre quelques boss et obtenir une des nombreuses fins, et voilà, on en parlait plus, le jeu était rangé dans la collection, prêt à être ressorti pour une rapide partie de temps en temps. Jusqu’à ce qu’une suite fut annoncée sur Playstation 4, mais également PS Vita et PC. Du moins au départ, au Japon encore une fois en 2015. Sauf que surprise, l’éditeur PQube, qui semble s’intéresser de près aux jeux de niche, annonce le jeu en Amérique et en Europe pour 2016. PQube, c’est un éditeur que j’aime beaucoup. Pas étonnant puisqu’en regardant un peu le catalogue de l’éditeur, on remarque qu’ils aiment les visual novels (Steins;Gate et sa suite, Root Letter, Chaos;Child) et les jeux typiquement Japonais et un brin coquins (les Senran Kagura, Gal Gun), même des jeux horrifiques (White Day, c’est eux), ainsi que parfois, des RPG (malheureusement, ma plus grande déception de leur catalogue avec Akiba’s Beat). Alors par contre, pas de surprises, Gal Gun Double Peace nous arrive en Japonais sous titré Anglais. Mais comme vous vous en doutez de toute façon, le scénario n’est pas franchement l’intérêt du titre.

Car dans les faits, Gal Gun Double Peace ressemble comme deux gouttes d’eau à son ainé sur Playstation 3, légèrement optimisé et avec quelques minimes ajouts de gameplay. Une nouvelle fois donc, un ange débarque, nous tire dessus par erreur, et voilà que toutes les femmes de notre établissement scolaire nous veulent. Oui basiquement, c’est la même histoire que le jeu précédent. Seuls les personnages importants de l’intrigue changent. Un nouvel ange qui nous tire dessus, Ekoro, mais également un démon étudiant, Kurona, qui va souvent nous mettre des bâtons dans les roues, mais également deux sœurs amies du protagoniste, Shinobu et Maya. Des personnages qui en réalité nous montrent les différents embranchements possibles. Une fois le premier niveau terminé en dehors de l’école, faisant office de tutorial donc, nous découvrons l’intégralité du casting, et le jeu nous propose de choisir notre voie. Va-t-on courir après Shinobu ou Maya, voir les deux ? Ou va-t-on se laisser tenter par l’ange, ou le démon ? Ou alors d’autres personnages pour des fins secrètes ? Une fois ce choix fait, le jeu ne change pas radicalement dans son cheminement, même si chaque niveau et sous niveau nous demandera de choisir parmi trois lieux différents pour poursuivre l’aventure, changeant alors les lieux (des couloirs, salles de classes, l’infirmerie, la bibliothèque, l’extérieur) mais aucunement les événements. Et quand après chaque niveau, le joueur parviendra à rejoindre le personnage dont il a choisi la voie, il se retrouvera face à un mini jeu de tir (forcément, rail shooter oblige) mais qui va également mettre à profit le pad tactile de la manette Playstation 4.

Mais donc dans les faits, Gal Gun Double Peace est une simple version améliorée du jeu paru sur les générations précédentes. Les ajouts de gameplay sont minimes, comme la possibilité de chuter au sol et de se faire piétiner dessus par des lycéennes amoureuses, ou des lycéennes possédées par le démon dont il va falloir dans un premier temps les libérer de cette emprise (en tirant sur un petit démon volant autour d’elle) avant de pouvoir avoir la paix. Rien d’extraordinaire oui en ce qui concerne le gameplay donc, les bases étaient déjà là, et le jeu ne va pas transcender le joueur. Il délivre ce que l’on attend de lui, ni plus ni moins, et le fait plutôt bien. Le jeu est stable sur Playstation 4, fluide (apparemment, la version Vita a un framerate assez bas et peu constant, et des temps de chargement énormes), le graphisme dans le plus pur style manga est plutôt agréable, les doublages tout à fait corrects. Certes les niveaux sont assez basiques et se ressemblent un peu tous, et par la nature même du jeu, c’est assez répétitif, mais comme pour le précédent volet, le jeu se fait au final plutôt court, comptez environ 1h30 voir 2h par run, ce qui rend l’expérience au final très sympathique. Comme dans le précédent, il y aura toujours des dialogues à choix multiples, ce qui fera descendre ou monter l’affinité avec les personnages, pour avoir au bout du chemin la VRAIE fin, et les boss eux sont toujours présents, et viser leur point faible et en général un jeu d’enfant tant celui-ci est visible.

Gal Gun Double Peace après tout préfère être fun et agréable pour tous plutôt qu’un gros challenge. Le seul gros ajout de gameplay sera donc les mini jeux, souvent coquins bien évidemment, nous forçant à frotter le pad tactile dans un certain sens, ou en cercle afin d’accomplir une action, comme… étaler de la crème sur un personnage. Des minis jeux sympathiques en somme si l’on adhère au délire. Au final, on pourra plutôt dire que les vrais ajouts du titre se situent plutôt dans sa vraie fin, ou tardivement dans certaines portions des autres fins. En effet, on retrouvera des mini jeux même en terme de gameplay au sein des niveaux lors de certains embranchements, comme lorsque l’on explorera les vestiaires des filles, mais je n’en dirais pas plus. Dans le même genre, une fois obtenu la majorité des fins, un nouveau mode se débloque, radicalement différent des autres, puisque ce coup-ci, l’amour de notre vie, qu’il faut trouver avant la fin de la journée, n’est pas un des personnages principaux, mais un personnage random parmi les nombreuses étudiantes de l’établissement. Le joueur aura accès aux informations sur toutes les étudiantes, et devra choisir lui-même l’élue de son cœur. Et pour la conquérir, il faudra dans un premier temps avoir des statistiques au bon niveau pour plaire à la dite candidate (intelligence, forme, perversité, tout ça), puis tenter de trouver la jeune femme en question dans les niveaux (une élève sportive de première année se trouvera plus facilement dans le gymnase, ou dans les classes de premières années, logique) pour lui tirer dessus, de préférence sur son point faible.

Une fois l’affinité au max avec ce personnage, le joueur pourra enfin enclencher la séquence finale où il faudra utiliser, comme dans le précédent jeu, une séquence de Doki Doki en tirant successivement sur les parties du corps de la madame jusqu’à la faire craquer intégralement pour nous, et espérer obtenir la bonne fin. Des ajouts sympathiques, mais au final minimes en terme de gameplay pour un jeu dont les parties sont aussi rapides. Mais Gal Gun Double Peace est fun ne mentons pas. Pour un rail shooter, et même joué à la manette, l’expérience fonctionne, se fait fluide, amusante, et le jeu n’a aucune baisse de rythme (encore heureux sur des parties de moins de deux heures). On aurait aimé plus de nouveautés, ou bien plus de boss représentant plus de challenge, mais c’est là un petit jeu fort sympathique, qui reprend une formule et l’embellie un peu sans changer son contenu, ce que fera apparemment la suite parue depuis, Gal Gun 2, avec un nouveau gameplay forçant à capturer des démons et même à déshabiller des filles. Et pour ceux qui veulent du challenge, ce sera uniquement au niveau des trophées qu’il faudra se tourner, avec des trophées demandant un score parfait à chaque boss, chaque affrontement, ce qui n’est pas toujours simple avec certains ennemis bougeant énormément. Bref, un petit jeu sympathique, et dans le fond, meilleur que l’original même s’il n’innove pas beaucoup.

Les plus

Une aventure plutôt fun
Pas mal de fins différentes
Facile à prendre en main
Les minis jeux

Les moins

Toujours aussi court et répétitif
Par moment trop simple
Pas grand-chose de neuf malgré tout

En bref : Gal Gun Double Peace reprend la formule du jeu original, ajoute quelques petites features sans pour autant vraiment changer la formule, et se fait tout aussi fun à jouer, bien que tout aussi limité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s